Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

avatar 2012

[ PHOENIX DIVISION ]
30 SECONDS TO MARS FRANCE


LA BASE de DONNEES
FRANCAISES
OFFICIELLES et OFFICIEUSES
la plus COMPLETE sur
 
30 SECONDS TO MARS

--------------- ₪ ø lll ·o. ----------------
 
LIVENATION

mercurylogo 3

--------------- ₪ ø lll ·o. ----------------
Vous pouvez partager vos photos, vidéos et infos sur ce site en les envoyant à:
thirtyfrance@gmail.com

--------------- ₪ ø lll ·o. ----------------
 

WELCOME
TO THE UNIVERSE
BANNIERE MARS
 
--------------- ₪ ø lll ·o. ----------------
MARS VIDEOS-copie-1 MARS PAROLES-copie-1 MARS MYSTERES-copie-2 MARS TOURNEES-copie-1 MARS PRESSE-copie-1
--------------- ₪ ø lll ·o. ----------------
--------------- ₪ ø lll ·o. ----------------
--------------- ₪ ø lll ·o. ----------------
--------------- ₪ ø lll ·o. ----------------
200x2012.gif
--------------- ₪ ø lll ·o. ----------------
FULL SET WITH IMAGES AND SOUND  FROM ALL
THE FRENCH TOUR 2011

--------------- ₪ ø lll ·o. ----------------


--------------- ₪ ø lll ·o. ----------------

Publié par [ECHELON]


À l’occasion du concert de Thirty Seconds to Mars à Vienne jeudi soir, Jared Leto nous a accordé quelques minutes pour un entretien. Après un « Bonjour, comment allez-vous ? » en français dans le texte, le chanteur-compositeur a livré ses sentiments vis-à-vis du groupe, de son succès et de son public.

 

Capture-d-ecran-2014-07-15-a-17.55.46.png

Comment pourriez-vous décrire votre musique à ceux qui ne connaissent pas forcément Thirty Seconds to Mars ?
Si les gens ont envie de découvrir ma musique, ils peuvent aller sur internet et écouter des morceaux directement. Mais si je devais absolument définir le son de Thirty Seconds to Mars, je dirais que c’est le son de Dieu et du Diable qui font l’amour.
Vous avez fait des concerts partout dans le monde. Que pensez-vous de vos fans en France ? Sont-ils différents de vos fans américains ?
Oui, absolument. Les fans français sont pleins d’énergie et sont très passionnés. C’est incroyable (en français dans le texte). À chaque fois que nous jouons en France, on se dit que c’est un honneur et un privilège de jouer devant un tel public.
En parlant du public, vous avez un impressionnant groupe de fans, qui vous suit depuis vos débuts [la Mars Army NDLR]. Est-ce rassurant pour un groupe de pouvoir compter sur un tel soutien ?
Plus que rassurant, c’est quelque chose d’incroyablement spécial. C’est juste géant. Ils nous ont toujours soutenus, et dans le groupe, on prend tous ça comme une bénédiction. Lorsqu’on est debout, sur la scène, devant nos fans, on se sent très fier d’être là.
À Vienne, vous allez jouer dans un environnement un peu spécial, un théâtre antique. Cela va-t-il apporter quelque chose d’autre à votre musique ?
Je pense, oui. Selon moi, lorsque vous êtes sur scène, votre environnement vous touche, vous affecte, affecte votre façon de jouer, de chanter… [il réfléchit, puis reprend] C’est quelque chose qui nous inspire. C’est très beau. Et on est effectivement très excités à l’idée de jouer à Vienne.
Entre 2008 et 2009, vous avez été en conflit avec EMI, votre maison de disques [le chanteur a réalisé un documentaire à ce sujet, Artifact, NDLR]. Quel regard portez-vous aujourd’hui sur cette période difficile ?
Ce n’était pas une période difficile, non. Le groupe était dans une ambiance de liberté créatrice totale à l’époque. Sinon, j’ai déjà précisé mon point de vue dans mon documentaire. Le problème vient de l’industrie du disque, qui est, encore aujourd’hui, une industrie mourante. Elle a été frappée de plein fouet par la révolution numérique. Mais il y a encore quelques personnes géniales qui y travaillent et, à l’heure actuelle, je suis un peu plus optimiste quant au futur de l’industrie musicale.
Vous êtes entrés dans le Livre des records pour avoir effectué plus de 300 concerts lors de votre précédente tournée. La scène, c’est vital pour vous ?
Faire le tour des scènes du monde entier, c’est une chose merveilleuse à faire. On a l’impression d’apporter quelque chose dans la vie des gens, de notre public et ça, c’est quelque chose qu’on respecte beaucoup.
Vous avez connu beaucoup de succès avec Thirty Seconds to Mars. Aujourd’hui, que peut-on vous souhaiter de plus pour l’avenir ?
Surtout, ne nous souhaitez rien, pensez à vous plutôt. Nous, nous ne sommes pas ici pour nous, mais pour vous, pour les gens, pour notre public, pour leur faire plaisir. Rien d’autre.

Thirty Seconds to Mars
source 

Commenter cet article